Devenez membre

Sport International

Formula E : voici l'Audi e-tron FE05 !

6 octobre 2018

Alors que la plupart des championnats se terminent actuellement, la saison 5 de la Formula E est quant à elle en pleine préparation. Lors de son coup d’envoi le 15 décembre prochain, à Ad Diriyah (en Arabie Saoudite), le championnat de monoplaces 100% électriques vivra même une révolution avec l’arrivée de la seconde génération de voitures. Des bolides au look tout à fait atypique qui disputeront désormais les 45 minutes du ePrix sans changement de voiture à la mi-course, comme cela était le cas jusqu’à présent. La preuve que l’automobile – notamment grâce à la compétition – est décidément en perpétuelle évolution.

Après avoir remporté le classement des Teams lors de la saison écoulée, l’Audi Sport ABT Schaeffler fera figure de favori. La marque aux anneaux a dévoilé sa toute nouvelle Audi e-tron FE05 avec laquelle le Brésilien Lucas Di Grassi (champion de la saison 3) et l’Allemand Daniel Abt comptent bien revendiquer les victoires.Il faudra aussi surveiller les performances des deux voitures de l’équipe Virgin Racing, qui seront également des Audi e-tron FE05.

Si certaines pièces (dont le châssis et la batterie fournie par McLaren) sont communes à toutes les voitures, Audi a pu développer – avec son partenaire technologique Schaeffler – son propre groupe motopropulseur, composé du moteur, de l'inverseur, de la boîte de vitesse, des composants des suspensions arrière, ainsi que des softwares. Dès cette année, les moteurs peuvent développer jusqu'à 250 kW (340 ch) en qualifications. En course, la puissance est limitée à 200 kW (272 ch).

Une autre nouveauté vient de l’apparition des "zones d'activation", qui permet aux pilotes passant à travers cette zone du circuit de disposer pendant quelques secondes d'un supplément de puissance, allant jusqu'à 225 kW (306 ch). Voilà qui aura un petit air de Mario Kart… Sans oublier que les fans de Formula E peuvent toujours aider leur pilote préféré grâce au "FanBoost", et ainsi lui offrir brièvement la pleine puissance de 250 kW (340 ch).

Sur le plan technique, une nouveauté viendra aussi du système "Brake-by-Wire". Les contrôle des freins et la transmission au pont arrière sont découplés et contrôlés électroniquement. L'équilibre du freinage est ainsi toujours optimal et la récupération d'énergie est plus efficace encore.

Pour terminer, voici quelques chiffres rappelant les performances de ces vraies voitures de course pesant 900 kg. Une Formula E accélère de 0 à 100 km/h en 3,1 secondes et peut atteindre 240 km/h environ en pointe. Pas de doute, le sport automobile en version électrique n’a pas fini de surprendre !

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer