Rejoignez le Club

Sport International

Formula E : La folle remontée de Di Grassi et de son Audi au Chili

19 janvier 2020

Pas moins de neuf semaines après son ouverture à Diriyah, en Arabie Saoudite, la FIA Formula E a repris ses droits. Ce samedi, Santiago du Chili marquait la première étape de la mini-tournée sud-américaine de la compétition de monoplaces 100% électriques. 

Après les qualifications, on avait déjà compris que les choses seraient compliquées pour les deux pilotes de l’équipe Audi Sport ABT Schaeffler… Fer de lance de la marque aux anneaux, Lucas di Grassi était en effet gêné par la sortie de piste d’Oliver Rowland et il devait se contenter de la 22e place sur la grille de départ. 

Lors d’une course pleine de rebondissements et très spectaculaire, Lucas Di Grassi a toutefois confirmé que lui et Audi font partie des ténors de ce championnat ! Durant les 45 minutes, le Brésilien n’a jamais cessé de remonter dans la hiérarchie. Finalement classé au 7e rang, le champion de la Saison 3 de FIA Formula E a sauvé quelques points importants dans l’optique du championnat. Suite à sa deuxième place lors de la seconde course en Arabie Saoudite, cela lui permet en effet de pointer au 5e rang provisoire, à 14 points seulement du leader, Stoffel Vandoorne.

Pour Daniel Abt, ce rendez-vous chilien est à oublier au plus vite. Gêné par le trafic lors des essais qualificatifs, l’Allemand est remonté de sa 13e place sur la grille à la 8e position sous le drapeau à damier. Au passage, il fut impliqué dans quelques luttes très viriles… Parfois trop ! Une pénalité après la course (pour avoir causé une collision) le reléguait en effet à la 14e place.

Sur les Audi e-tron FE06 engagées par la formation Envision Virgin Racing, Sam Bird et Robin Frijns n’ont pas connu un samedi plus facile que les pilotes officiels. Pénalisé par sa présence dans le premier groupe de qualification (sur une piste toujours un peu plus sale que pour les suivants, et donc moins rapide), le Britannique se classait au 16e rang des essais. En course, il affichait un bon rythme… avant d’être poussé en tête à queue. Il s’offrait néanmoins le point de la 10e place et le point bonus du meilleur tout en course, ce qui lui permet de rester 3e du championnat. Quant à Robin Frijns, il perdait gros d’emblée suite à des contacts dans le cœur du peloton en début de course. Classé 15e, il n’a pas rapporté de point du Chili. Si l’on veut voir le positif, on peut se dire que le pilote Audi Sport en DTM sera dans un groupe plus favorable lors des essais qualificatifs du prochain E-Prix, à Mexico, le 15 février prochain. 

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer