Devenez membre

Sport International

DTM : deux nouvelles victoires Audi pour conclure !

7 octobre 2019

C’est ce qui s’appelle terminer l’année en beauté ! À l’occasion du dernier rendez-vous de la campagne DTM à Hockenheim, les pilotes Audi ont à nouveau brillé de mille feux, René Rast et Nico Müller remportant notamment chacun une victoire.

Samedi, René Rast a fait honneur à son titre « Pilotes » décroché lors du précédent meeting. Auteur de la pole position, l’Allemand est parvenu à résister aux attaques de Marco Wittmann en Course 1 pour empocher son 7e succès en 2019. Un excellent résultat qui a permis à l’Audi Sport Team Rosberg de s’assurer de la couronne chez les « Équipes » avant d’aborder l’ultime joute de la saison. Sur le podium, on retrouvait également l’Audi RS 5 DTM de Mike Rockenfeller. Le pensionnaire de l’Audi Sport Team Phoenix a devancé le Néerlandais Robin Frijns et le Français Loïc Duval.

En lutte pour le Top 3 avant d’être piégé par l’entrée en piste de la Safety Car lors de la confrontation du samedi, Nico Müller a pris sa revanche dimanche en s’imposant dans des conditions dantesques. De quoi porter à 12 (sur 18 courses) le nombre de victoires de la marque aux anneaux cette année. La célébration de ce nouvel exploit était d’autant plus belle que Mike Rockenfeller et René Rast ont offert le triplé au constructeur d’Ingolstadt.

Douzième en Course 1, Jamie Green a réussi à redresser la barre lors de la manche finale. Le Britannique a terminé au 5e rang final, soit deux places devant Robin Frijns (7e). Loïc Duval a quant à lui complété le Top 10.

Moins de réussite par contre pour les représentants du Team WRT qui ont un peu plus souffert ce week-end. La formation de Baudour a toutefois pu se réjouir du titre de meilleur Rookie de son pilote sud-africain, Jonathan Aberdein, 10e du championnat.

« Après tout le travail accompli, l’équipe a mérité tous ces bons résultats. Remporter 12 victoires est tout simplement fantastique. Nos gars n’ont commis aucune erreur ce dimanche », a déclaré Dieter Gass, le directeur d’Audi Motorsport. « Ce soir, tout le monde va pouvoir fêter ça. »

La saison 2019 n’est cependant pas totalement terminée puisque les deux premières courses communes du DTM et du Super GT auront lieu les 23 et 24 novembre à Fuji, au Japon. Pour cette « Dream Race », comme elle a été présentée, on retrouvera quatre pilotes Audi : le désormais double champion René Rast, le champion 2013 Mike Rockenfeller, le Français Loïc Duval (qui avait relancé sa carrière au Japon il y a une dizaine d’années en remportant notamment le Super GT en 2010) et… Benoît Tréluyer. 

Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans, passé lui aussi par le Pays du Soleil Levant au début de sa carrière (Champion Formula Nippon 2006 et Super GT 2008), est toujours très populaire là-bas. Le Français fera un sympathique retour sur une Audi RS5 DTM engagée par l’Audi Sport Team WRT avec le soutien d’Audi Japan et du Hitotsuyama Racing. 

Lors de cette « Dream Race », Audi affrontera BMW, mais aussi Honda, Lexus et Nissan pour remporter la première course réunissant cinq constructeurs impliqués dans la Classe One. Le spectacle promet d’être à la hauteur !

 

 

 

 

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer