Devenez membre

Sport International

Blancpain GT World Challenge Europe : une finale terriblement frustrante pour le Belgian Audi Club Team WRT

9 septembre 2019

Ce n’était clairement pas la fin de saison espérée pour le Belgian Audi Club Team WRT dans le Blancpain GT World Challenge Europe. La compétition sprint de la Blancpain GT Series, remportée par l’équipe belge lors des six dernières éditions (classement Teams), n’a cette fois pas souri aux hommes de Vincent Vosse.

À Budapest, les essais qualificatifs pour la première course n’ont pas répondu aux attentes avec la 13e place de Tom Gamble (sur l’Audi R8 LMS #17) comme meilleur résultat. Donné derrière la voiture de sécurité en raison de la pluie, le départ de la première course devait permettre aux équipages des Audi « belges » de remonter dans le classement. Mais tant la #17 que la #1, en faisant un arrêt au stand très tardif, se retrouvaient dans le trafic dans la Pitlane et elles écopaient d’une pénalité pour un « unsafe release » (le fait de libérer la voiture de manière pas assez sûre dans la Pitllane). Seule l’Audi #2 de Charles Weerts et Christopher Mies parvenait à rentrer dans les points avec une 8e place finale.

La deuxième course s’annonçait mieux avec la 3e position sur la grille de départ pour Dries Vanthoor et la 8e pour Christopher Mies. Cinquième à la fin du premier tour après avoir été coincé dans le trafic au départ, Dries se battait comme un beau diable pour doubler une Porsche. Mais un contact allait tout compromettre et son équipier Ezequiel Perez Companc croisait le drapeau à damier à la 17e position. La seule consolation venait de la #2 de Mies-Weerts, qui marquait cette fois les points de la 7e place.

Notons que Fred Vervisch, engagé par l’équipe Phoenix Racing aux côtés du Britannique Finlay Hutchison, a terminé les courses aux 18e et 12e places sur une monture n’ayant manifestement pas le rythme pour briguer les avant-postes.

Si la compétition « sprint » est terminée, la Blancpain GT Series Endurance Cup connaîtra son épilogue le dimanche 29 septembre sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. Inutile de dire que le Belgian Audi Club Team WRT espère y conclure en beauté une année qui aura été jusqu’ici très frustrante.

 

Vincent Vosse : « On va analyser tout cela »

Vincent Vosse n’a pas pour habitude de se chercher des excuses. « Ça n’a pas été un week-end facile », reconnaissait d’emblée le Team Principal du Belgian Audi Club Team WRT dimanche soir. « Nous n’avions pas le niveau de performance que nous voulions avoir et, même si la #1 et la #2 s’étaient assez correctement qualifiées pour la deuxième course, seule la #2 de Charles Weerts et Christopher Mies est rentrée deux fois dans les points. Nous aurions pu faire un petit peu mieux, mais ça ne change rien au fait que nous n’étions pas dans le rythme pour viser la victoire. Nous devons maintenant nous concentrer pour terminer en beauté la saison européenne à Barcelone. Quoi qu’il arrive, cette campagne en Blancpain GT Series a été décevante pour nous. Nous allons analyser tout cela en détails avec mon équipe et voir ce qui n’a pas marché et ce qui peut être amélioré. Peut-être devons-nous revoir notre approche à l’avenir… »

 

Charles Weerts : « Je reviendrai plus fort »

Si la Blancpain GT Series n’est pas tout à fait terminée, avec la dernière épreuve de la compétition Endurance programmée fin du mois à Barcelone, Charles Weerts a terminé son premier championnat en GT lors de la finale du Blancpain GT World Challenge Europe. Mais sur le Hungaroring, dans la banlieue de Budapest, le résultat n’a pas répondu aux attentes. « Au début du week-end, nous n’avons pas trouvé un réglage optimal et il nous manquait clairement du grip », explique l’Aubelois de 18 ans. « Les qualifs ont donc été assez moyennes avec une 15e place pour moi et une 8e pour Christopher. Sur le Hungaroring, où il est difficile de dépasser, ça s’annonçait compliqué. Sur une piste humide, nous sommes parvenus à terminer la première course à la 8e position. Ce dimanche, Chris partait du 8e rang et nous terminons 7e. Nous avions le potentiel pour un Top 5, mais nous sommes restés bloqués dans le peloton sans parvenir à dépasser. »
Au moment de tirer le bilan de sa saison dans les courses « sprint », Charles peut malgré tout se montrer satisfait. « C’est ma première année en GT et j’apprends sans arrêt », glisse-t-il. « Je pense que nous avons montré de belles choses, comme lors de la victoire à Misano (Charles est alors devenu le plus jeune vainqueur en Blancpain GT Series, NDLR), mais nous n’avons pas été assez réguliers. Je visais un Top 5 au championnat et je termine à la 6e place. Ce n’est donc pas passé loin. Mais je reviendrai plus fort l’an prochain et, en attendant, je veux finir la saison sur une bonne note à Barcelone dans trois semaines. »

 

Dries Vanthoor : « À oublier au plus vite »

Dries Vanthoor ne pouvait pas cacher sa déception dimanche soir au terme de la finale du Blancpain GT World Challenge Europe. Malgré un troisième chrono dans la deuxième séance qualificative, le Belge et son équipier argentin Ezequiel Perez Companc ne sont pas parvenus à rentrer dans les points sur le Hungaroring. « Nous avons souffert en début de week-end pour trouver les bons réglages », raconte le Limbourgeois. « Mon équipier Ezequiel s’est ensuite classé 22e de sa séance qualificative et, à partir de là, on savait que ce serait difficile de remonter lors de la première course. Nous terminons finalement 17e. Ce dimanche, je partais depuis la 3e position, mais j’ai été tassé contre le mur au départ et j’ai dû lever le pied. Après ça, le rythme était plutôt bon. Mais en voulant dépasser la Porsche je me suis fait toucher à l’arrière et j’ai cru que j’avais une crevaison. Finalement, nous devons à nouveau nous contenter de la 17e place. C’est un week-end à oublier au plus vite et, de manière générale, un championnat à oublier au plus vite ! »

 

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer