Devenez membre

Sport International

Week-end faste pour le Belgian Audi Club Team WRT à Andorre

12 décembre 2016

La deuxième épreuve du Trophée Andros 2016-2017 a confirmé qu’il faudra particulièrement compter avec le Belgian Audi Club cette année encore. Olivier Panis et le débutant Benoît Tréluyer sont tour à tour montés sur le podium en Elite Pro. Dans la catégorie Elite, Nathanaël Berthon est passé très près d’un week-end parfait, signant une première victoire le samedi qui lui permet de prendre les commandes du championnat. Le Belgian Audi Club Team WRT a aussi profité de l’étape pyrénéenne pour s’emparer de la première place provisoire du classement par équipe.

Comme chaque hiver, les courses se suivent à un rythme effréné pour le Trophée Andros. Cinq jours après Val Thorens et une semaine avant l’Alpe d’Huez, la caravane du Trophée a planté ses tréteaux dans la Principauté d’Andorre. Au cœur des Pyrénées, les pilotes du Belgian Audi Club Team WRT se sont distingués dans la catégorie Elite Pro. Vendredi, Olivier Panis a constamment pointé parmi les hommes de tête. Classé troisième au terme des manches qualificatives, le Grenoblois s’offrait le 2e chrono de la Super Pole avant de terminer la Finale dans les roues du vainqueur, Benjamin Rivière. Débutant cette saison sur la glace, Benoît Tréluyer devait se contenter d’un 6e rang après avoir reçu le drapeau à damier un tour trop tôt lors des manches qualificatives, ce qui lui a probablement coûté une place dans le top 5.

Mais le lendemain, l’ex-Champion du Monde d’Endurance et triple vainqueur des 24 Heures du Mans confirmait une fois de plus à la fois un immense talent et de fantastiques facultés d’adaptation. Profitant au mieux d’une stratégie parfaite dans l’utilisation des pneumatiques, il se classait deuxième au terme des manches qualificatives avant de s’offrir ni plus ni moins que le meilleur chrono de la Super Pole. En Finale, il ratait toutefois son départ et se faisait bousculer dans le premier virage. Bilan, une 7e place – avec le point bonus du meilleur tour en course – qui le place finalement sur la deuxième marche du podium du jour. « On dira que c’est la chance du débutant », se marre Benoît. « Mais je veux tout d’abord saluer le travail de l’équipe et les excellents conseils que me donne Olivier (Panis, NDLR). Pour l’instant, je lui fais 100% confiance pour les réglages et je me contente de piloter sans me prendre la tête. Et c’est vrai que ça a bien marché ce samedi… Pourtant, je découvre tout : la discipline, la glace, le pilotage sur un asphalte de plus en plus présent, comme ce fut le cas ce week-end, les départs, les dépassements... Je n’arrête pas d’apprendre et je m’amuse comme un fou. Mais je peux aussi vous dire que j’ai encore beaucoup à apprendre et il ne faut pas croire que je pourrai toujours jouer devant. Je m’attends plutôt à une saison faite de hauts et de bas car le plus difficile en Andros est d’être toujours performant. Je vais continuer en prenant les choses course par course et on verra ce qu’il en ressort ! »

En terminant à la 4e place de cette journée du samedi, Olivier Panis a pris des points importants pour un championnat qui s’annonce plus ouvert que jamais. Pointé au 4e rang pour l’instant, le pilote de l’Audi A1 quattro #5 ne compte que 20 unités de retard sur le leader. Un écart loin d’être irrattrapable !

Première victoire pour Berthon, nouveau leader du championnat Elite

Nathanaël Berthon a bien failli réaliser le parcours sans faute en Elite. Le pilote d’Endurance, qui découvre pourtant les voitures thermiques (quatre roues motrices et quatre roues directrices) du Trophée Andros, s’est montré le plus rapide des manches qualificatives le vendredi. Mais il manquait totalement son envol en patinant beaucoup trop et il se retrouvait englué dans le peloton… où il perçait son radiateur suite à un contact. Dès lors, l’Auvergnat devait se contenter de la plus petite marche du podium au terme de la journée.

Après avoir digéré la déception, Nathanaël prenait une éclatante revanche le lendemain : meilleur temps des manches qualificatives, victoire en Finale et meilleur tour en course ! Un score parfait pour le pilote de l’Audi A1 quattro #10 qui lui permet de prendre la tête du championnat avant le rendez-vous de l’Alpe d’Huez !

Quant à Bérénice Demoustier, elle a vécu un week-end difficile dans des conditions changeantes lui convenant nettement moins que de la glace vive. La féminine de l’équipe s’est classée au 10e rang le vendredi avant de gagner une place le lendemain.

« Le bilan est plus que satisfaisant », confiait Pierre Arnaud, le Team Manager du Belgian Audi Club Team WRT. « Notre équipe a en effet pris la tête du championnat des Teams. Même s’il n’a pas gagné, Olivier a confirmé qu’il faudra encore compter avec lui cette année. J’ai le sentiment qu’il va monter en puissance cet hiver. Vu son manque d’expérience, Benoît fut tout simplement épatant ! Il est à l’écoute de tout, il demande sans cesse des conseils aux autres pilotes, à son ingénieur… Le tout dans la bonne humeur. C’est très agréable de travailler avec lui. La remarque vaut aussi pour Nathanaël, qui est vraiment à ranger parmi les favoris de la catégorie Elite alors qu’il découvre le pilotage d’une voiture thermique sur la glace. Enfin, Bérénice s’est retrouvée dans des conditions qu’elle n’aime pas avec des changements d’adhérence permanents. Mais si la glace revient, elle devrait se rapprocher de Margot Laffite. Vivement la suite ! »

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer