Devenez membre

Sport International

DTM : Duval et Rast rejoignent Ekström, Müller, Green et Rockenfeller chez Audi

12 décembre 2016

Avec des constructeurs ayant décidé, pour des raisons budgétaires, de limiter le nombre de voitures engagées à six, on pouvait penser que seuls des pilotes expérimentés en DTM seraient de la partie en 2017. Eh bien, c’était un tort, en tout cas en ce qui concerne Audi ! La marque aux anneaux n’hésite pas en effet à amener un peu de sang neuf dans ses effectifs. Pas question ici de jeunes pilotes qui viennent de la monoplace, mais bien de deux références dans leur domaine.

Champion du Monde d’Endurance et vainqueur des 24 Heures du Mans en 2013, Loïc Duval s’attaque là à un nouveau défi de choix. Mais tous ceux qui connaissent la pointe de vitesse et la rage de vaincre du Français de 34 ans sont convaincus qu’il s’adaptera très vite à son nouvel environnement.

Après avoir brillé de mille feux en GT et, un peu, en WEC, René Rast sera moins dans l’inconnu que le Français. Le jeune trentenaire allemand a en effet déjà goûté au DTM en remplaçant au pied levé Adrien Tambay, blessé, lors de la journée du dimanche à Zandvoort. C’est aussi le double vainqueur des Total 24 Hours of Spa qui avait effectué l’intérim à Hockenheim quand Mattias Ekström était retenu en World Rallycross. Et, deux fois, René a démontré qu’il apprend très vite !

Bien encadrés par le staff d’Audi Sport, Loïc Duval et René Rast pourraient tous deux impressionner cette saison. A leurs côtés, le constructeur d’Ingolstadt a conservé des valeurs bien établies. Car si Edoardo Mortara, le vice-champion et recordman de victoires en 2016, pilotera pour Mercedes l’an prochain, Mattias Ekström et Mike Rockenfeller poursuivront quant à eux leur longue collaboration avec Audi après avoir déjà remporté trois titres à eux deux.

Le titre, Jamie Green en rêve lui aussi. Considéré comme l’un des meilleurs pilotes du plateau, le Britannique visera plus que jamais la couronne après avoir terminé au 3e rang cette année ! Enfin, le dernier baquet sera confié à Nico Müller. Le jeune Suisse monte en puissance dans la compétition et sa première victoire acquise en 2016 en appelle certainement bien d’autres.

Place maintenant aux tests hivernaux et à la préparation d’une campagne 2017 qui débutera les 6 et 7 mai à Hockenheim.

 

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer