Devenez membre

Sport International

ADAC GT Masters : week-end frustrant pour les pilotes du Belgian Audi Club !

13 juin 2018

La troisième épreuve de l’ADAC GT Masters, sur le magnifique Red Bull Ring à Spielberg, ne restera pas dans la mémoire des trois pilotes du Belgian Audi Club disputant la compétition allemande.

Associé à Florian Spengler, Dries Vanthoor a pourtant encore fait parler de lui. Sur l’Audi R8 LMS de l’équipe EFP by TECE, le Limbourgeois s’est offert une belle remontée lors de la Course 1 (son équipier s’était qualifié 26e) pour prendre la 14e place. Le dimanche, Dries signait un excellent 4e temps au terme des essais qualificatifs, ce qui faisait de lui le plus rapide des pilotes Audi. « J’ai pris un bon départ et je pense que nous pouvions nous battre pour le podium », explique-t-il. « Mais la météo était capricieuse et nous avons effectué un mauvais choix de pneus en chaussant des enveloppes rainurées à la mi-course. Au final, nous terminons 12e. L’équipe, qui est nouvelle, est toutefois en progression constante et c’est agréable d’en faire partie. »

Alessio Picariello n’a pas connu plus de réussite. Après une séance qualificative difficile le samedi (25e), le Belge et son équipier Christopher Mies terminaient à la 20e place. Le lendemain, c’est au 11e rang que le duo de l’équipe Montaplast by Land Motorsport se classait, soit juste à la porte des points.

Quant à Fred Vervisch, il était contraint à l’abandon lors de la première course avant que son Audi R8 LMS du Aust Motorsport ne passe la ligne d’arrivée à la 18e place le lendemain. « Nous étions pourtant sur un bon rythme ce week-end », explique Fred. « Mais mon équipier Nikolaj Rogivue n’a pas pu s’élancer suite à un problème d’embrayage. Il a pu faire le premier relais après avoir été poussé, mais moi je n’ai pas pu redémarrer après le pit stop. Le dimanche, j’ai signé le 10e chrono, j’ai directement gagné quelques positions et nous nous battions pour le Top 5. Mais il a commencé à pleuvoir et nous sommes rentrés pour changer de pneus. Ce n’était pas le bon choix… C’est dommage car nous aurions pu marquer de gros points, mais ça fait partie de la course. »

L’ADAC GT Masters rentre maintenant dans sa trêve estivale. Il faudra en effet attendre le premier week-end du mois d’août pour revoir les concurrents à l’œuvre, sur le Nürburgring cette fois.

*suivez_nous

Inscription à la newsletter :

Abonnements pour :

Fermer